Le torchon de la dernière chance

Je remercie l’association qui soutient la candidature de notre adversaire de poser les bonnes questions et de reconnaître les talents de celui que vous allez choisir dimanche pour être le maire de Carnoules.

Je respecte trop les Carnoulais  et Carnoulaises pour imaginer un instant qu’ils puissent être sensibles aux arguments qu’ils tentent de vous faire gober dans leur tract de la dernière chance : 2014 03 21 Tract CD

Au cours de la réunion publique de Monsieur Christian David d’hier, jeudi 20 mars, il m’a été rapporté que le maire sortant s’était mis à « déblatérer »  sur ma personne et celle d’un de mes colistiers.

Je n’en suis pas plus étonné que cela car c’est une des tactiques classiques datant du stalinisme qui fait partie des premiers cours de formation des communistes.

«  Calomnions, calomnions, il en restera toujours quelque chose ! »

Quand il s’agit de démolir, la faucille et le marteau ne leur suffisent pas, ils ont recours au marteau-piqueur.

Quant au soutien surprenant de Madame Baccino et aux propos qu’elle a tenu, ou bien elle a tourné casaque, ou bien elle a la mémoire courte, ou bien elle est ingrate ou encore plus hypocrite ou même menteuse que je l’imaginais.

Si j’avais le temps et l’envie de polémiquer, je mettrai en ligne les dizaines de mails et de fichiers qui mettent en évidence ma contribution à sa campagne de 2008. Je me contenterai d’une des nombreuses diapositives que je lui ai fabriquées et que j’ai projetées lors des réunions publiques à Pierrefeu, Cuers, Puget-Ville et Carnoules que j’ai animées avec elle, sans parler des kilomètres que j’ai parcourus avec elle au volant de mon quad à deux places pour distribuer ses tracts sur les marchés.

Véronique Baccino 2008

Notre campagne a été honnête, factuelle et objective. Nul ne peut nous reprocher d’avoir proposé le changement et d’avoir mis le doigt sur ce qui faisait mal.

Nous avons joué la transparence et notre site internet (www.carnoules-alternance.fr) en est la preuve incontestable. Nos adversaires n’avaient jamais été habitués à une telle force tranquille. Ils ont été déroutés et, comprenant qu’ils risquaient enfin d’être remplacés et que d’autres allaient mettre le nez dans leurs affaires, ils n’ont eu d’autre défense que de calomnier, de mentir, de dénigrer.

Nous n’avons aucune ambition de pouvoir, aucun intérêt personnel à être élus, si ce n’est pour redonner bénévolement à Carnoules la place que des dizaines d’années d’une gestion obscure et étriquée lui ont fait perdre sans pour autant protéger notre qualité de vie, notre attractivité et nos emplois.

Alors, chers amis et amies Carnoulais et Carnoulaises, ne vous laissez pas prendre aux aboiements de dernière heure.

Frédéric-Georges Roux, votre futur maire

 

Vous voulez que ça change ? Le 23 mars donnez de la     voix, ne vous abstenez pas !

VOTEZ, VOTEZ, VOTEZ… VOTEZ CARNOULES ALTERNANCE

 

 

Calomniez , calomniez

 

.