Réduire les pollutions et les nuisances

Dans la continuité de l’enjeu « Conserver et améliorer notre qualité de vie », il convient de s’attaquer immédiatement et de manière prioritaires aux nuisances les plus criantes, à savoir :

  • celles qui proviennent de l’usine d’équarrissage (voir ici)
  • celles que nous font subir quotidiennement les véhicules qui traversent notre village (voir ici),
  • La sécurité des biens et des personnes (voir ici)

et, de manière permanente travailler sur la prévention des risques dits « naturels », mais dont les causes sont parfois accrues par la négligence ou l’incurie des hommes et notamment :

  • les inondations,
  • les incendies de forêts
  • les glissements de terrain.

Diapositive50

 Risque inondations

C’est un risque qu’hélas les Carnoulais n’ont que trop connu et que les dérèglements climatiques que nous vivons depuis quelques années semblent non seulement rendre plus fréquents mais aussi d’une ampleur inconnue de mémoire d’homme.

La Provence est soumise à des orages provençaux parfois très concentrés et violents qui peuvent provoquer au niveau de notre commune deux effets qui n’ont pas tout à fait les mêmes conséquences :

  • inondations des zones urbaniséesintempéries  002 due à la quantité d’eau de ruissellement venant des collines situées au nord du village, dont les conséquences se concentrent dans certains quartiers,DSCN0778R
  • débordement du Réal Martin dû au ruissellement des eaux de pluie (qui lui est totalement naturel car, en amont, il n’y a eu ni construction ni réduction du couvert forestier) dont le débit peut parfois dépasser plusieurs dizaines de m3 par seconde (près de 70 m3/s le 19 janvier 2014) et créer des catastrophes en aval DSCN0807R(Pierrefeu) y compris quand il se mélange dans la Vallée de Sauvebonne avec le Gapeau dont il est  l’affluent principal.

Plan de Prévention des Risques Inondation

Sauf erreur de notre part, la commune de Carnoules n’a pas établi de PPRI et n’y a pas été soumise. Cependant, compte tenu des évènements de ces dernières années et du drame survenu le 20 octobre 2004 (noyade de Lubin, 13 ans, sous le pont du chemin de fer de la rue Pierre Sémard), nous avons décidé de suivre les recommandations du Centre Européen de Prévention du Risque Inondation dont vous pouvez prendre connaissance en cliquant ici : guide elus agir en absence de ppri

Lutte contre les incendies de forêt

Nous avons bénéficié, depuis les grands feux IMGP1012de 2003, d’une diminution sensible du nombre d’incendies et surtout de leur gravité grâce à différents facteurs que sont la prévention (formation, éducation, surveillance, débroussaillements, sanctions…) et les moyens de lutte qui sont de mieux en mieux coordonnés, équipés et efficaces pour attaquer au plus tôt les départs de feu. 2013 a même été dans le Var une année exceptionnelle. IMGP1019

Mais ce n’est pas une raison pour baisser notre attention, ne plus être vigilants ou réduire nos moyens de prévention et de lutte.

Nous poursuivrons et intensifierons les actions autour de trois axes :

  • notre équipe communale CCFF (Comité Communal Feux de Forêts), les bénévoles en orange,
  • le renforcement de l’information, de la formation et du contrôle des OLD (Obligations Légales de Débroussaillement
  • la participation aux opérations de DFCI (Défense des Forêts Contre l’Incendie) et de PIDAF (Plan Intercommunal de Débroussaillement et d’Aménagement Forestier) largement subventionné par le Conseil Général et dont la maîtrise d’œuvre est assurée par les équipes de la Communauté de Commune Cœur du Var

C’est un sujet sur lequel je peux vous assurer de ma motivation et de mon engagement en tant que forestier, représentant des propriétaires forestiers et déjà actif depuis des années au sein des commissions et groupes de travail qui veillent au niveau du département sur tout ce qui concerne ces risques auxquels nos massifs sont particulièrement exposés.

J’ajouterai que depuis juillet 2012, le nouveau code forestier donne compétence au Maire et à la Police Municipale pour contrôler et verbaliser les infractions qui pourraient être relevées, notamment vis à vis des OLD. Nous formerons nos agents pour qu’ils puissent appuyer nos bénévoles des CCFF dans cette mission de prévention, de conseil et de contrôle.

Ligne nouvelle Provence-Côte d’Azur (LN PCA)

Nous sommes impliqués personnellement au cœur du projet LGV PACA (devenu LN PCA) depuis plus de 10 ans et nul, plus que nous, peut prétendre entre La Farlède et Vidauban être plus au fait des enjeux et des détails du projet qui, s’il a pris du retard, n’en reste pas moins un projet qui se fera, d’une façon ou d’une autre.

Nous avons, en rejoignant en 2009 l’association TGV Développement dont le siège est à Carnoules, été défenseurs de la nécessité d’une nouvelle infrastructure ferroviaire moderne et rapide entre Marseille et Nice afin de libérer des sillons pour les TER du quotidien et pour mieux desservir notre région, mais pas n’importe laquelle.

Opposés farouches, pour des raisons parfaitement justifiées, au scénario dit des « Métropoles du Sud » traversant Toulon puis le sillon permien, nous sommes une force de proposition reconnue et active qui avons conçu et proposé une alternative plus efficace, moins coûteuse et moins perturbatrice.

Bien que l’état des décisions actuelles ne prévoit pas vraiment de mise en chantier entre Toulon et Le Muy avant 2050 d’un scénario restreint qui néanmoins serait très perturbant pour notre village, nous restons persuadés que les choses peuvent s’accélérer et qu’il convient non seulement de rester vigilants mais aussi actifs et influents pour contribuer à l’optimisation de ce projet et protéger Carnoules et les communes voisines d’options qui seraient contraires aux intérêts de notre territoire.

Nous nous engageons à poursuivre nous actions dans ce sens et à vous informer régulièrement des évolutions de ce dossier.

Pour en savoir plus, consultez l’article Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur en cliquant ici.